Biographie de la violoniste Liza Kerob

Un apprentissage précoce de Tours à New-York

Née en 1973, Liza Kerob débute le violon à l’âge de 5 ans.

Après un 1er Prix à l’unanimité de violon au CNR de Tours, elle est admise au CNSM de Paris ou elle obtient un 1er Prix à l’unanimité de Musique de Chambre en 1991 dans la classe de Michel Strauss et un 1er Prix à l’unanimité de Violon en 1992 dans la classe de Gérard Poulet.
Admise cette même année à l’Institut Curtis de Musique de Philadelphie dans la classe d’Aaron Rosand, elle en sort en 1996 avec le diplôme  » Bachelor degree « , puis poursuit ses études musicales à la Juilliard School de New York dans la classe de Glenn Dicterow où elle obtient en 1998 le diplôme  » Master degree « .

Elle se perfectionne également auprès de concertistes et professeurs de renom comme Eduard Schmieder, Hermann Krebbers, Erik Friedmann, Felix Galimir et Viktor Danchenko.

Des prix prestigieux

Liza Kerob a remporté de nombreuses récompenses à des concours internationaux de violon, dont le 2ème Grand Prix au concours de Douai en 1996, le 1er prix au concours  » Artists International  » de New York en 1998, le 4ème Prix au concours  » Pablo de Sarasate  » en Espagne en 1999.
Elle est également Lauréate de la Fondation Natexis depuis 1995.

« Supersoliste » de l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo, concertiste et chambriste

En mai 2000, elle est nommée « Supersoliste » de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, sous la direction de Marek Janowski.

Elle se produit fréquemment en récital, au sein de nombreux festivals tels que « C pas classique! », Connaissance des jeunes interprètes, les Flâneries de Reims, le Boucard, les Moments Musicaux de Touraine, les nuits d’été de Mâcon, le Mont d’Or, Souffle d’été, ainsi qu’au Concertgebow d’Amsterdam et au Carnegie Hall de New York, et en soliste, jouant les concertos de Brahms, Tchaikowski, Lalo, Sibélius, Beethoven, Dvorak, Khatchaturian, Mendelssohn, Bruch…, accompagnée par les Orchestres Symphoniques de Tours, d’Avignon-Provence, de Douai, de Mulhouse, de Châteauroux, de Mâcon, du Havre, les « Virtuoses de France », l’Orchestre de la Garde Républicaine, le « Jupiter Symphony » de New York, l’Orchestre Symphonique de Pampelone (Espagne), l’Orchestre Philharmonique de Sarajevo, l’Orchestre Symphonique de Samara (Russie), l’Orchestre Symphonique Divertimento, l’Orchestre de l’opéra de Massy,  l’Orchestre Romantique Européen, l’Orchestre régional de Cannes et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo.

Elle partage régulièrement la scène avec des concertistes de renom parmi lesquels Yakov Kreizberg, Roustem Saïtkoulov, Vahan Mardirossian, Nicolas Bringuier, Gary Hoffman, Eric-Maria Couturier, Laurent Wagshal, Jean-François Zygel, etc…

Elle joue sur le violon Jean-Baptiste Vuillaume de Henryk Szeryng qui lui est prêté par le prince Albert II de Monaco.