LIza Kerob avec le trio Artus à Bergerac

SAUVETERRE LA LEMANCE – BONHEUR TONIFIANT – 22 octobre 2002

La mine réjouie du public quittant samedi soir l’église de SAUVETERRE LA LEMANCE après le concert du TRIO ARTUS en disait long sur le bonheur offert par les interprètes. Pour son premier concert dans le village, l’association gavaudunoise « Connaissance des Jeunes Interprètes » avait invité un des ensembles de musique de chambre les plus enthousiasmants qui soit. Chacun des instrumentistes du trio possède en effet les qualités des plus grands. Thuy Ahn VUONG, la pianiste, possède un toucher à la fois délicat et puissant et articule ses phrasés avec une lisibilité ahurissante. Romain GARIOUD, lauréat des plus grands concours de violoncelle et qui vient d’être nominé pour les « Victoires » de la musique, possède une sonorité orchestrale et une sensibilité hors du commun. On est abasourdi par la souplesse de son archet qui scande les rythmes sans jamais s’appesantir, alliée à la perfection de sa diction et à une riche palette de couleurs. Que dire enfin de Liza KEROB que les mélomanes comparaient à la fin du concert aux plus grands noms de l’histoire du violon. Une sonorité toute en rondeur, ouverte et poignante ; une générosité viscérale et pénétrante traduisant une énergie intérieure à la fois sauvage et parfaitement maîtrisée ; une articulation rigoureuse offrant une extraordinaire diction ; une couleur féerique du vibrato ; ajoutons enfin une sensualité à fleur d’archet porteuse des émotions les plus instinctives : une véritable virtuose au cœur sur les cordes. Le miracle n’aurait pourtant pas eu lieu si ces trois « maestro » n’avaient ajouté à leurs qualités individuelles une complicité sublime et une inspiration commune. Chacun d’entre eux a ouvert son cœur aux autres dans une respiration partagée et une véritable communion d’inspiration. Cette fête de chaque note et de chaque instant a parcouru la nef pour raviver l’âme du public ravi de participer à ces instants de bonheur tonifiant.

Michel DEBIARD, 20 octobre 2002