LIza Kerob en récital Bach en Avignon

LIZA KEROB, VIRTUOSE DOUCEUR

L’hôtel de la Mirande accueillait l’artiste pour un récital unique. Le récital que donnait la violoniste Liza Kérob à l’hôtel de la Mirande n’a pas manqué de séduire le public venu des quatre coins de la région Provence. Il y avait, certes, des mélomanes, des musiciens, mais également ces spectateurs que la musique ne cesse d’émouvoir et d’interpeller.

Dans le salon  » côté jardin « , la jeune virtuose, qui obtint à 18 ans le premier prix du CNSM de Paris, supersoliste à l’orchestre philharmonique de Monté-Carlo, a donné une interprétation d’une limpidité remarquable de la 2ème partita en ré mineur et de la 3ème partita en mi mineur de Jean-Sébastien Bach. Note par note, grain à grain, la texture de ces pièces de musique soigneusement conçues apparaissait avec cette finesse si rare que l’on se prend à fermer les yeux pour en percevoir l’immense sensibilité. La chaconne de la 2ème partita, pièce extrêmement difficile à rendre dans toute sa subtilité, a été jouée par Liza Kérob dans la plus pure technique violonistique. Le 10ème caprice de Paganini, piquant dans sa virtuosité, a également été interprété avec cette noblesse calme et ce geste arrondi parfaitement maîtrisé qui donne à la note toute son onctuosité. Enfin, le maître Isaye dans la 3ème sonate  » Balade  » a été approché par cette prodigieuse violoniste avec la douceur et la nuance des meilleurs interprètes. Phrasé délicat, conduite à la fois précise et ferme, l’espace musical que crée cette artiste nous tire des profondeurs de l’abîme. Nous devenons la mémoire de cet hôte logé pour un soir dans la plus subtile des clartés.

Philippe LAROUDIE